Sélectionner une page

Salut !

L’un des points fondamentaux de Star Citizen lors de l’annonce de son développement était d’être un jeu PC tirant parti de tous les hardwares.

Cela vaut pour tout ce qui est composants liés au traitement graphique et qui seront utilisés dans leur derniers retranchements mais aussi pour tout ce qui est périphériques de contrôle (Joystick, gamepad, VR, etc.)

Du coup un jeu aussi complexe et varié et prenant en charge moult périphériques a été conçu avec différents types de gameplay se côtoyant….

Les options sont multiples, et pour les appréhender il faut pouvoir d’abord différencier la trajectoire du vaisseau de l’armement et de la vue…

Il est par exemple possible d’aller dans une direction, de pointer les armes dans une autre et de regarder encore ailleurs (plus dans la alpha 2.0 mais ça va revenir).
Ça peut paraître bizarre pour celui qui n’aurait jamais fait de simulation mais c’est finalement logique….

En tout cas, pour avoir testé la plupart des modes de contrôles, je vais essayer de résumer ici leur différences ainsi que leurs avantages et inconvénient respectifs. Cela n’engage évidemment que moi mais je pense avoir pas mal fait le tour de la question quand même….
Je ne parlerai ici que du pilotage de vaisseaux en dogfight.

Gardez aussi à l’esprit que tous ces périphériques peuvent être utilisés simultanément….

Le Gamepad

Avec un gamepad (manette Xbox par exp.), c’est le mode de pilotage ‘’casual’’ qui reste selon moi le moins précis et surtout le moins immersif.
Il permet certes d’aller d’un point A à un point B et de faire piou piou sur des IA mais il est à réserver pour des phases de jeu ‘’passives’’

  • Les avantages :
    • toutes les principales commandes de l’avionique et de l’armement sont condensées sur un seul périphérique et permet de se promener tranquillou dans l’espace le cul vissé dans son fauteuil en mode casu sans avoir à apprendre quoi que ce soit
    • Pas de besoin faire ses contrôles, tout est préconfiguré de manière plus ou moins intuitive
  • Les inconvénients :
    • C’est pas immersif pour deux sous et surtout ça manque de feeling
    • C’est, selon moi, trop peu précis et il y aura forcément un moment où, malgré un apprentissage et une maitrise de ce type de contrôle, il ne sera pas possible d’atteindre toute la rapidité et précision dont le jeu est capable, et du coup : plus de progression….

Le Clavier & Souris

Avec un clavier et une souris, c’est à priori le mode de pilotage actuellement (Janvier 2016) le plus utilisé. Son plus gros avantage est que l’utilisation de la souris permet, dans le cas d’armes gimbaled (montées sur tourelles), d’une précision incomparable et aussi d’avoir toutes les commandes à portée de la main via le clavier.

  • Les avantages :
    • Piloter à la souris est agréable et précis en mode ‘’relatif’’ (dans lequel le nez du vaisseau s’aligne avec le pointeur de la souris)
    • La souris permet un retour et une précision incomparable dans la maitrise des armes gimbaled ce qui permet un feeling proche d’un FPS classique dans un vaisseau ! Attention qui dit armes gimbaled, induit armes moins puissantes, voyez mon précédent tuto pour plus de précisions…
    • Il n’est pas nécessaire (et pas conseillé d’ailleurs) de changer la configuration des touches du clavier, tout est étudié pour être le plus logique possible
    • Jouer en clavier souris permet de tirer grandement partie de la possibilité de contrôle offert par le jeu et ne bridera pas (trop) la courbe d’apprentissage
    • Tout le monde a un clavier et une souris… l’investissement est donc nul..
  • Les inconvénients :
    • Feeling et immersion moyens en utilisant le clavier, les touches n’étant que pressées ou non, il n’est pas possible de tout doser précisément…
    • Devoir découpler la vue + visée de la trajectoire provisoirement pour jeter un coup d’œil aux alentours pour savoir où on se trouve (ou bien où l’ennemi se trouve) sans changer de trajectoire

Le HOTAS

Avec un HOTAS, littéralement Hands On Throttle And Stick, en français mains sur les gaz et le joystick. C’est un combo (séparé ou non) Joystick et Manette des gaz (par exp X55 HOTAS de SAITEK) qui reproduit le plus fidèlement la manière dont sont pilotés les avions de chasse contemporains. Il peut être complété par des pédales pour renforcer encore l’immersion et le contrôle.

  • Les avantages :
    • C’est LA manière la plus immersive pour piloter sont vaisseau, d’autant que les mouvements de l’avatar ingame sont synchronisé avec le HOTAS.
    • C’est selon moi le mode de pilotage le plus précis qui permet de se mettre à disposition toute la possibilité de contrôle offerte par le jeu et de ne pas être bridé dans sa progression, en tout cas pour ce qui est du pilotage pur.
    • Ce mode de contrôle permet après un peu de pratique de se créer des automatismes de pilotage et se sentir à l’aise dans toutes les situations de pilotage et de faire des actions digne des films de SF (et d’éviter de se transformer en compote de pilote au moindre astéroïde rencontré…)
  • Les inconvénients :
    • Ça coûte cher, ça prend de la place et c’est (très) long à configurer pour l’adapter à son usage.
    • Ca a beau être précis au pilotage, le contrôle de l’armement reste inexistant puisque qu’il ne sera pas possible, sauf bidouillage, de contrôler –précisément- la visée des armes séparément à la trajectoire du vaisseau, donc exit les armes gimbaled et bien viser nécessite du coup du skill de pilotage…

Voilà pour les principaux type de contrôles mais c’est pas tout, il est possible de combiner tout ça ou même d’en rajouter pour obtenir encore plus de contrôle, d’immersion et de feeling !

Le TrackIR

Le TrackIR (ou FaceTrack NOIR ou FreePie, etc.), c’est un dispositif qui permet de capturer les mouvement de la tête grâce à un système de caméra – émetteur – récepteur infra-rouge et de les retranscrire ingame au même titre que n’importe quel autre périphérique…

Du coup c’est le parfait compagnon d’un HOTAS car il permet effectivement de contrôler la vue, mais il est aussi possible de contrôler la visée des armes !

  • Les avantages :
    • Permet de se rajouter un périphérique avec 6 degrés de liberté (pitch – yaw – roll – strafe y – strafe x – strafe z)
    • Il est possible de choisir d’utiliser le TrackIR pour la vue + la visée mais il est (était tout du moins) possible de ne prendre que la vue sur le TrackIR et de continuer à orienter l’armement
    • Immersif à mort ! Ca ajoute réellement quelque chose d’avoir sa vue IRL synchronisée Ingame et pour ceux que ça intéresse, sachez que le mouvement de la tête est amplifié (totalement réglable) et du coup on ne tourne pas complètement sa tête IRL pour tourner sa vue ingame… essayez avec FaceTrack NOIR, c’est gratuit….
    • Le ridicule ne tue pas… heureusement parce qu’on a vraiment l’air d’une truffe en jouant comme ça.
  • Les inconvénients
    • Bon, pour l’instant dans la Alpha 2.0 ça ne fonctionne plus, mais ça fonctionnait avant donc ça va revenir…
    • Le track IR 5 est très cher (150€ env.), mais il y a moyen de tester le principe gratuitement avec FaceTrack NOIR (vidéo tuto par ici) il suffit d’avoir une webcam.
    • Ne plus pouvoir s’en passer ! Une fois intégré et apprivoisé, il est vraiment difficile de s’en passer tellement ça ajoute un plus au jeu

Le HOJAM

Le HOJAM, littéralement Hand On Joystick And Mouse, soit dans la langue de Molière, Mains sur joystick et souris. C’est selon moi le moyen de contrôle le plus opé et celui que j’ai choisi après moult essais. Il consiste à combiner un joystick ambidextre en main gauche (pour les droitiers) et une souris en main droite, rajouter des pédales reste possible.

  • Les avantages :
    • C’est le plus polyvalent des moyens de contrôle, il combine la précision d’un joystick pour le pilotage à la précision de la souris pour la partie visée de l’armement, du coup avec un peu de pratique il y a moyen de master toutes les possibilité de gameplay du dogfight.
    • L’investissement est bas, un joystick ambidextre (Cyborg V1 par exp) se trouve à 35€ et une souris, sur votre tapis….
    • Le feeling et l’immersion sont au rendez-vous, et du moment qu’il est combiné avec des pédales, c’est le top….
  • Les inconvénients :
    • Il y a une phase d’apprentissage assez frustrante et déroutante durant laquelle vous allez bouffer des astéroïde et tirer dans le vide…. Mais ça passe relativement vite

Voice Attack

La cerise sur le gâteau : le contrôle vocal ! En attendant que CIG développe celui prévu ingame (oui c’est prévu !), j’utilise VOICE ATTACK (qui coûte 8$) avec un profil français qui s’appelle SALLY (que j’ai pas mal modifié d’ailleurs….) ?. Ça permet de retranscrire des ordres vocaux IRL en commande simple ou complexe ingame. C’est réellement bluffant et très réactif.

  • Les avantages :
    • Pour tout ce qui est manouvres ou commandes complexes, c’est quasiment indispensable. Par exp via la commande « Mode Tank » énoncée dans mon micro, Sally me re-route beaucoup de puissance dans les bouclier + l’armement et un peu dans les propulseur, en disant « Flare » Sally me lance les leurres, en disant « bouclier avant » elle me met tous les boucliers sur l’avant, etc.
    • C’est méga immersif, le profil Sally de Voice Attack répond même aux commandes et donne carrément un personnalité à votre vaisseau ! Pour ma part j’ai même changé les voix de base du profil au profit d’une synthèse vocale qui m’a permis de modifier simplement les réponse à mon goût…
    • Certaines stratégies de jeu deviennent aisées à être utilisées, par exp, lorsque l’on attaque de front, passer en mode tank, balancer tous les boucliers sur l’avant, envoyer la sauce, et passer en mode fuite (moteurs + bouclier) pour s’échapper pour aller regen derrière un astéroïde devient presque facile…
  • Les inconvénients :
    • Comme pour le TrackIR, on a vraiment l’air d’un couillon à parler à son vaisseau et pour peu qu’on soit sur un serveur vocal, ça risque aussi de gonfler les autres joueur et de devoir passer en push to talk…
    • Nécessite une petite phase d’apprentissage et surtout pour ne pas lancer des commandes au mauvais moment….

Bref, voilà un rapide aperçu de ce qui est accessible à l’instant. Je n’ai pas évoqué les doubles joystick, je n’ai pas testé cette solution qui ne me semble d’ailleurs pas top….
Pour ma part, je joue en HOJAM, avec un SAITEK Cyborg V1, une souris ROCCAT Tyon, des pédales SAITEK Rudder Pedals, Voice Attack et bientôt l’Oculus Rift…

N’hésitez pas à me faire part de vos propres expériences et me faire connaître des type de contrôle que je ne connaitrais pas !

Allez, à plus !